Résultats de la grossesse après une exposition prénatale systémique à lacyclovir – – Du 1er juin 1984 au 30 juin 1993

Personnes utilisant des technologies dassistance peut ne pas être en mesure daccéder pleinement aux informations de ce fichier. Pour obtenir de laide, veuillez envoyer un e-mail à: [email protected] Tapez 508 Accommodation et le titre du rapport dans la ligne dobjet de le-mail.

Les infections herpétiques sont courantes chez les femmes en âge de procréer (cest-à-dire âgées de 15 à 44 ans) (1) . Lacyclovir (Zovirax enregistré *), un médicament antiviral efficace dans le traitement de linfection par lherpès simplex, a été approuvé par la Food and Drug Administration (FDA) en 1984. Depuis son approbation, les effets de lacyclovir sur les grossesses humaines nont pas été déterminés. Cependant, des expositions accidentelles à lacyclovir pendant la grossesse étaient attendues chez les femmes chez qui un traitement avait été indiqué pour des infections herpétiques préexistantes. Certains médecins ont signalé lutilisation intentionnelle dacyclovir pendant la grossesse pour le traitement dune infection herpessimplex potentiellement mortelle. ** Pour évaluer les résultats des grossesses exposées à lacyclovir, le registre de lacyclovir pendant la grossesse a été établi le 1er juin 1984 par le fabricant, en collaboration avec le CDC. Ce rapport résume les données sur les grossesses déclarées au registre jusquau 30 juin 1993.

Le registre est géré par Burroughs Wellcome Co. (Research Triangle Park, Caroline du Nord) – le fabricant du médicament – sous la supervision dun comité consultatif composé de représentants de CDC, une agence de santé du comté, et de Burroughs Wellcome Co. Les membres du comité ont une expertise en maladies sexuellement transmissibles, en tératologie, en épidémiologie et en pharmacologie. Des rapports au registre ont été reçus de médecins, dautres professionnels de la santé et de personnes utilisant le médicament. Une exposition prénatale à lacyclovir est définie comme lutilisation par inadvertance ou intentionnelle dacyclovirat par voie orale ou intraveineuse à tout moment pendant la grossesse. Les informations sont obtenues à partir de questionnaires envoyés par la poste (principalement aux obstétriciens) concernant les problèmes de grossesse; facteurs de risque maternels; dose, durée et indication du traitement par lacyclovir; et lissue de la grossesse. Les contacts téléphoniques sont utilisés pour clarifier ou obtenir des informations supplémentaires sur les résultats de la grossesse.

Les anomalies congénitales identifiées jusquà la première année de vie sont incluses dans le registre, mais pour la plupart des rapports, les anomalies sont généralement identifiées pendant la période néonatale. Le registre examine tout rapport dexposition, quil soit écrit ou oral, à un cas enregistré, même si le rapport initial fournissait des données de base insuffisantes pour permettre un suivi adéquat (par exemple, une date estimée daccouchement ou un numéro de dossier médical).

Du 1er juin 1984 au 30 juin 1993, 811 rapports prospectifs de femmes exposées pendant la grossesse à lacyclovir ont été reçus de 18 pays ***; 210 femmes (26%) ont été perdues de vue. Pour 132 (63%) des 210 rapports, les tentatives dobtenir des informations de suivi nont pas donné de réponse de la part du professionnel de la santé qui a fait le rapport; pour 64 (30%), lissue de la grossesse était inconnue du journaliste parce que la patiente nétait pas restée sous les soins du journaliste; et pour 11 (5%), le professionnel de la santé déclarant avait quitté le cabinet / létablissement doù le rapport initial était La raison de la perte de suivi na pas pu être déterminée pour deux rapports (1%), et le patient a refusé dautoriser la divulgation dinformations médicales au moment du suivi dun rapport (moins de 1%).

Sur les 601 (74%) femmes pour lesquelles des données sur lissue de la grossesse ont été obtenues (Tableau_1), 456 (76%) étaient traitées pour le virus de lherpès simplex; 120 (20%) pour le virus varicelle-zona; et 25 (4%) ), pour des conditions autres ou non précisées. Chez 425 femmes, les expositions à la grossesse sont survenues au cours du premier trimestre. Ces grossesses ont abouti à des avortements provoqués légalement (67 {16%}), des avortements spontanés (47 {11%}) et des nourrissons nés vivants sans malformations congénitales (298 {70%}). Souvent, les 311 nourrissons nés vivants exposés à lacyclovir au cours du premier trimestre, 13 (4%) avaient une anomalie congénitale. Les anomalies congénitales signalées étaient hétérogènes et aucun schéma spécifique na été noté. Research TrianglePark, Caroline du Nord; B Hurn, MD, Surveillance clinique et sécurité, SVC, Wellcome Research Laboratories, Beckenham, Angleterre. ERAlexander, MD, Département de la santé du comté de Seattle-King, Seattle. Division des maladies sexuellement transmissibles et de la prévention du VIH, Centre national de prévention Svcs; Div of Birth Defects and DevelopmentalDisabilities, Centre national pour la santé environnementale, CDC.

Note éditoriale

Note éditoriale: Sur la base de comparaisons avec les données de surveillance des anomalies congénitales maintenues par les CDC, les résultats du registre résumés dans ce rapport nindiquent pas de risque accru de malformations congénitales chez les nourrissons nés de femmes exposées à lacyclovir pendant la grossesse (3).Les tératogènes humains provoquent souvent un schéma reconnaissable de malformations congénitales; dans cette cohorte de grossesses exposées, aucun modèle de malformations congénitales na été noté. Par conséquent, les résultats de ce rapport devraient aider à conseiller les femmes concernant lexposition prénatale au toacyclovir pendant que la surveillance se poursuit. Les limites potentielles de ce registre et dautres incluent la notification différentielle des résultats, les pertes de suivi, la sous-déclaration et la petite taille de léchantillon. Bien que la taille actuelle de léchantillon du registre soit suffisante pour détecter un risque tératogène de deux fois supérieur au taux de base de 3% danomalies congénitales, il nest pas encore suffisant pour détecter de plus petites augmentations de risque si elles existent.

Lacyclovir est disponible sous forme de médicament sur ordonnance et est le plus souvent utilisé sous sa forme orale pour traiter lherpès génital; il est également utilisé pour traiter la varicelle primaire (varicelle) et le varicellazoster (zona). Parmi les utilisatrices dacyclovir oral aux États-Unis, on estime que 30 à 50% sont des femmes âgées de 15 à 44 ans. Toutes les formulations dacyclovir sont affectées à la catégorie de grossesse Cstatus **** de la FDA, ce qui indique que linnocuité des grossesses humaines na pas été déterminée; par conséquent, le médicament ne doit pas être utilisé pendant la grossesse à moins que le bénéfice potentiel ne justifie le risque potentiel pour le fœtus. Comme pour la plupart des médicaments, aucun test formel na été effectué chez les femmes enceintes.

Le registre décrit dans ce rapport est une collaboration efficace impliquant le fabricant, les professionnels de la santé publique et des soins de santé et les agences fédérales pour évaluer le risque potentiel de nouveaux médicaments pour lesquels des expositions accidentelles à une grossesse sont susceptibles de se produire. Un registre similaire a été récemment établi pour les médicaments antirétroviraux utilisés dans le traitement des personnes infectées par le virus de limmunodéficience humaine.

Ce registre continue denregistrer les expositions de grossesse au toacyclovir; les prestataires de soins de santé sont encouragés à signaler les éventuelles expositions au registraire ({800} 722-9292, poste 58465 {des États-Unis} ou {919} 315-8465 {dautres pays}). Des exemplaires du rapport de registre mis à jour sont disponibles sur les mêmes numéros de téléphone. Les rapports écrits et les demandes doivent être adressés à Acyclovir in Pregnancy Registry, Burroughs Wellcome Co., 3030Cornwallis Road, Research Triangle Park, NC 27709.

  1. Johnson RE, Nahmias AJ, Magder LS, Lee FK, Brooks CA, Snowden CB. Une enquête séroépidémiologique sur la prévalence de linfection par le virus herpès simplex de type 2 aux États-Unis. N Engl J Med 1989; 321: 7-12.

  2. CDC. 1993 Directives de traitement des maladies sexuellement transmissibles. MMWR 1993; 42 (n ° RR-14) (sous presse).

  3. CDC. Rapport de surveillance des malformations congénitales, janvier 1982-décembre 1985. Atlanta: US Department of Health and Human Services, Public Health Service, 1988.

* Utilisation de noms commerciaux et de sources commerciales est uniquement à des fins didentification et nimplique pas lapprobation du Public Health Service ou du US Department of Health and Human Services.

** Les directives de traitement des maladies sexuellement transmissibles des CDC de 1993 indiquent que linnocuité du traitement systémique par lacyclovir chez les femmes enceintes na pas été établie. incluant une encéphalite, une pneumopathie et / ou une hépatite), lacyclovir administré par voie intraveineuse est indiqué. pendant la grossesse) pour éviter la réactivation (2).

*** La catégorie de grossesse C indique que le risque associé à lexposition au médicament pour le fœtus nest pas clair car les études sur lhomme font défaut et les études sur les animaux sont soit positives pour le fœtus risque ou absence. Cependant, les avantages potentiels peuvent justifier le risque potentiel. Les catégories de grossesse de la FDA sont basées sur la mesure dans laquelle les informations disponibles ont exclu le risque au fœtus. Les cotes vont de «A», pour les médicaments dont la tératogénicité a été testée dans des conditions contrôlées sans montrer de signes de dommages au fœtus, à «D» pour les médicaments qui sont tératogènes mais qui nont pas dalternatives plus sûres. Une cote «X» est réservée aux médicaments qui ne devraient jamais être utilisés pendant la grossesse.
Table_1
Remarque: pour imprimer de grands tableaux et graphiques, les utilisateurs devront peut-être modifier les paramètres de leur imprimante en paysage et utiliser une petite taille de police.

Haut de la page.

Clause de non-responsabilité Toutes les versions HTML MMWR des articles sont des conversions électroniques de texte ASCII en HTML. Cette conversion peut avoir entraîné des erreurs de traduction de caractères ou de format dans la version HTML. Les utilisateurs ne doivent pas se fier à ce document HTML, mais sont renvoyés à la version électronique PDF et / ou à la copie papier originale du MMWR pour le texte officiel, les figures et les tableaux. Une copie papier originale de ce numéro peut être obtenue auprès du Superintendent of Documents, U.S.Bureau dimpression du gouvernement (GPO), Washington, DC 20402-9371; téléphone: (202) 512-1800. Contactez GPO pour connaître les prix actuels.

** Les questions ou messages concernant des erreurs de formatage doivent être adressés à [email protected]

Page convertie: 19/09/98

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *